Warning: Undefined variable $CjlIsh in /home/clients/586b1ee230fb71c91cfb24d454006e42/sites/leconomistedumali.com/wp-includes/class-wp-widget.php on line 1
La BAD et le Fonds pour les changements climatiques en Afrique de s’entretient avec une délégation d’Affaires mondiales Canada - L'économiste du Mali
A LA UNELa BAD et le Fonds pour les changements climatiques en Afrique de...

La BAD et le Fonds pour les changements climatiques en Afrique de s’entretient avec une délégation d’Affaires mondiales Canada

Le directeur du Département du changement climatique et de la croissance verte de la Banque africaine de développement , Anthony Nyong, a reçu le 25 avril 2023 à Abidjan, une délégation du Programme de coopération pour le développement panafricain et régional d’Affaires mondiales Canada en Côte d’Ivoire.

La délégation, conduite par Mme Lara Bremner, cheffe du programme, était à Abidjan dans le cadre de son engagement avec les principaux partenaires panafricains et régionaux, notamment le Fonds pour les changements climatiques en Afrique de la Banque africaine de développement. Elle était accompagnée de Mme Eve Sandra Beremwoudougou, première secrétaire et chargée principale de l’aide internationale, qui est également la représentante d’d’Affaires mondiales Canada au comité de surveillance du Fonds pour les changements climatiques en Afrique.

Affaires mondiales Canada, un ministère du gouvernement canadien, a rejoint le Fonds pour les changements climatiques en Afrique en mars 2020 en tant que donateur avec une contribution de 7 millions de dollars canadiens pour soutenir les travaux du fonds visant à développer des projets transformateurs sur les changements climatiques axés sur l’autonomisation des femmes et des filles pour la résilience face aux changements climatiques.

Souhaitant la bienvenue à ses hôtes, M. Nyong a souligné les efforts déployés par la banque pour intégrer les changements climatiques dans l’ensemble de ses investissements. Il a indiqué que le Fonds pour les changements climatiques en Afrique, qui a bénéficié des contributions du Canada, se focalise sur le soutien aux entités telles que les organisations de la société civile, les organisations non gouvernementales et les petites entreprises, qui sont souvent exclues des principaux financements de la banque, afin de leur permettre d’accéder au financement climatique.

« Le Fonds pour les changements climatiques en Afrique ne se contente pas de fournir des fonds pour l’action climatique, il contribue également à renforcer les capacités des institutions auprès desquelles il s’implique », a-t-il insisté, ajoutant que les contributions d’Affaires mondiales Canada ont renforcé le travail de la banque en matière d’intégration de la dimension genre dans ses projets de lutte contre les changements climatiques.

Mme Bremner a félicité le Fonds pour les changements climatiques en Afrique et évoqué la possibilité d’étendre sa portée géographique et de renforcer ses engagements avec le secteur privé. Elle a ajouté qu’il était nécessaire de communiquer davantage sur les résultats des projets via les médias sociaux et d’autres plateformes. Elle a offert le soutien du Canada pour promouvoir les résultats obtenus par le Fonds pour les changements climatiques en Afrique.

La coordinatrice du Fonds pour les changements climatiques en Afrique, Mme Rita Effah, a informé Mme Bremner du troisième appel à propositions du Fonds (CFP3) et de la manière dont les projets sélectionnés permettront de lutter contre les inégalités de genre dans les pays bénéficiaires. Les projets couvrent des secteurs essentiels tels que l’agriculture, la sylviculture, l’énergie, ainsi que l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH).

« Ces projets devraient contribuer à s’attaquer aux causes profondes des inégalités de genre et à renforcer la résilience des communautés africaines face aux impacts des changements climatiques », a déclaré Mme Effah.

Le chef de la Division du changement climatique et de la croissance verte de la Banque africaine de développement, Al Hamndou Dorsouma, a pris part à la réunion.

Daouda Bakary KONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Contenu exclusif

Derniers Articles

Plus d'articles